samedi 30 novembre 2013

Burning Paradise

Dernier roman de Robert Charles Wilson, Burning Paradise est une uchronie SF et un road movie. L'histoire se déroule de nos jours aux États-Unis. Sauf que dans ce monde, il existe une couche supplémentaire à l'atmosphère terrestre : la radiosphère. Cette couche à comme propriété de faire rebondir les ondes radios et de permettre ainsi une communication facilitée sur la planète; nul besoin, par exemple, de satellites de communication ou d'antennes relais.

Mais ce que la quasi totalité de la planète ignore c'est que cette couche abrite une forme de vie extraterrestre parasitaire, fonctionnant comme des colonies d'insectes, et qui modifie subtilement le contenu des messages radios afin de manipuler l'histoire humaine vers une plus grande stabilité. La première guerre mondiale fut ainsi également la dernière, et la planète vit une ère de relative stabilité et de paix.

Un groupe de scientifiques, réunis sous la bannière du société de correspondance, à découvert la vérité et étudie discrétement la radiosphère et la vie qu'elle habite. Enfin étudiait, car en 2007 elle a été victime d'une vague d'assassinat perpétrée par des sim(ulacrums), des êtres humains en apparence et comportement, qui sont en fait parasité par l'hyper-colonie (la forme de vie qui réside dans la radiosphère). Depuis les survivants de l'attaque et leurs descendants se cachent.

C'est dans ce contexte qu'une adolescente, survivante, contrairement à ses parents, de l'attaque de 2007, vivant avec son jeune frère de 10 ans et sa tente, voit un sim se faire écraser sous ses fenêtres. Redoutant une attaque, elle se rend avec son frère, sa tante n'est pas là ce soir là, chez le membre de la société le plus proche : Léo Beck, un jeune comme elle survivant des attaques qui est, ce soir là, avec sa petite-amie. Les quatre jeunes partent pour une des maisons du père de Léo, un brillant scientifique parano, rare survivant de 2007. S'en suit un road movie qui les fera traverser tous le continent américain et peut-être trouver un moyen de libérer la Terre de l'influence de l'hyper-colonie.

En parallèle on suit la tante et l'oncle de l'ado qui tentent de les retrouver. L'oncle ayant reçut aussi la visite de sims, mais le premier à arriver lui a fait part d'un conflit dans la radiosphère entre l'hyper-colonie et un parasite....

Burning Paradise est un bon roman, bien écrit et bien mené. La version audio est agréable a écouté. Ceci étant dit j'ai quand même été un peu déçu par ce roman. J'ai peu lu Robert Charles Wilson, mais ce que j'ai lu de lui et les Web m'ont brossé le portrait d'un auteur proposant des textes ambitieux aux thématiques fortes. Hors Burning Paradise n'est ni ambitieux, ni révolutionnaire dans son histoire. C'est un très bon roman, court, et agréable à lire, mais sans plus. Je m'attendais en fait à autre chose qu'un roman que l'on peu qualifié de New Adult (un genre dont j'ignorai jusqu'à peu l'existence).

Au final une lecture qui m'a un peu déçue, mais un roman qui est  néanmoins excellent dans son genre.

3 commentaires:

Gromovar a dit…

Aha :((

Escrocgriffe a dit…

Intriguants, ces aliens à priori bienveillants, sans parler de l’aspect uchronique… Merci pour l’article ;)

Cédric Jeanneret a dit…

Cela reste un roman bien écrit si on ne s'attend pas au Roman de l'année...