lundi 24 août 2015

Le Paris des Merveilles

Le cycle de "Le Paris des Merveilles" a été publié au début des années 2000 sous le titre "d'Ambermer", republié cette année chez Bragelone sous un nouveau titre, de nouvelles, superbes,  couvertures et un troisième tome inédit, il m'a semblé que c'était le bon moment pour lire cette trilogie.

Se déroulant à Paris au début du XXe siècle, le cycle par de l'idée que le monde des êtres magiques (dirigé par une fée depuis la cité d'Ambremer et qui sort d'une longue guerre contre les dragons) a révélé son existence à l'humanité . Si Paris, et le reste du monde, est assez proche de la ville que nous connaissons, il est néanmoins possible d'y croise trolls, gnomes, fées et autres être magique et la tour Eiffel a été construite en bois blanc qui brille et "chante" doucement sous le claire de lune....

Les deux héros du cycle sont un mage établi à Paris, et né au début du XVe siècle (les mages jouissent d'une longévité exceptionnelle) : Louis Denizart Hippolyte Griffont. Gentleman, Griffont est aussi un mage à l'intelligence aiguisée et qui l'utilise pour résoudre des situations délicates. Le second héros du cycle est une héroïne : Isabel de Saint-Gil, enchanteresse de son état (c'est-à-dire une fée exilée d'Ambremer) , femme de Griffont (leur relation est, disons, houleuse et passionnée) et espionne et monte-en-l'air à ses heures perdues. Les deux forment un duo explosif qui, dans les trois romans du cycle, débutent sur des affaires en apparence sans liens et qui n'en forment, en réalité, qu'une seule.
 
Les Enchantements d'Ambremer est le premier tome du cycle. Alors que Griffont se retrouve a enquêter sur un trafic d'objets magiques, il met les pieds, sans le savoir, sur un vase complot qui menace à la fois la couronne d'Ambremer et dont les origines éclairent d'un autre œil les origines de la guerre entre les fées et les dragons. Isabel de Saint-Gil se retrouve également impliquée dans l'enquête suite à une mission au service de la France dont le commanditaire était impliqué dans le trafic.
 
L'Elixir d'oubli, second tome du cycle, lance Griffont et De Saint-Gil sur les traces d'un mage noir dont les agissements à Paris sont liés au passé commun des deux amoureux et aux machinations d'Ambremer durant la guerre dragons-fées.
 
Dernier volet du cycle, Le Royaume immobile se déroule alors que les élections des représentants humains, une première, et des mages au parlement des fées approche. Alors qu'un groupe d'anarchistes ensanglantes Paris, Griffont tente de disculper d'un meurtre son ancien apprenti. Une nouvelle fois, les petits secrets de la couronne d'Ambremer et le passé de Griffont et De Saint-Gil est de la partie...
 
Les trois romans sont d'excellents romans d'aventure que j'ai pris grand plaisir à lire. La perspective d'avoir un jeu de rôle dans cet univers ne peut que me réjouir.

4 commentaires:

Alias a dit…

J'avais déjà lu "Les Enchantements d'Ambremer" à sa sortie en poche. Je viens de le relire et je suis à la moitié de "L'Elixir d'Oubli". Pour le moment, j'aime beaucoup.

Acr0 a dit…

C'est avec ces livres que j'ai découvert la plume de Pierre Pevel. J'avais beaucoup apprécié les deux premiers tomes et j'étais ravie de découvrir la publication du dernier et de le lire (le tout avec de magnifiques couvertures).

Vert a dit…

Ayant moyennement accroché au premier (j'ai du mal avec Pevel en général), je passerai mon tour sur les suites. Ceci dit je ne peux que saluer les couvertures qui sont très belles !

Cédric Jeanneret a dit…

@Alias et Acr0 : c'est clairement une lecture plaisir de qualité. Si je veux être honnête le côté très "AD&D" de la magie me dérange quand même un petit peu, mais cela ne gâche pas mon plaisir.

@Vert tu fais bien, les deux autres sont du même tonneau que le premier tome.