vendredi 26 mai 2017

La servante écarlate

Avec la sortie de la série TV adaptée du roman de Margaret Atwood La servante écarlate et les évènements politiques actuelles qui font que les thématiques du roman sont en plein dans l'actualité, j'ai eu envie de lire ce classique des littératures dystopiques.

J'ai donc jeté mon dévolu sur la version audio spéciale sortie il y a peu. Elle contient le texte original, une fin étendue et quelques mots de Atwood sur son roman et la situation du monde aujourd'hui.
 
Ecrit à la base comme la transcription d'un ensemble de cassette retrouvée dans une maison, et poursuivi par une conférence par un historien analysant le document (l'édition spéciale ajoutant une séance de questions/réponses à la conférence), le texte se prête assez bien à l'adaptation audio, qui plus est des extraits musicaux débutes chaque cassette (le texte venant effacer la musique après quelque temps).
 
La servante écarlate est le témoignage d'une jeune femme dans une Amérique divisées et en guerre dont une partie est devenue une République religieuse. Outre le fait que la science, les comportements libéraux et "déviants" et les croyances et pratiques religieuses "autres" ne sont plus acceptés, le statut des femmes a passablement régressé. Les pollutions, nucléaires et chimiques, ont rendu une partie importante de la population stérile, les femmes montrant des aptitudes à procréer font partie d'une caste de servantes qui sont prêtées à l'élite dans le but d'engendre des enfants.
 
Le récit montre le quotidien d'une telle servante, en revenant également sur la manière dont la démocratie américaine a disparue et les droits des femmes ont été perdus. La vie quotidienne des femmes y ait évoquées, les privations, les faux privilèges et la résistance également.
 
La servante écarlate, bien qu'ayant été écrit dans les années 80, est un roman d'une violence inouïe et qui n'a que très peu vieillit. Il a le double mérite de montrer que qu'aucuns droits acquis ne l'aient à jamais et que l'histoire est un grand balancier qui oscillent entre des périodes de plus grandes égalités et des périodes de barbaries. Une lecture, à mon sens indispensable.

Lien Amazon pour acheter The Handmaid's Tale: Special Edition (en anglais)

Et pour acheter La Servante écarlate (en français)

3 commentaires:

Tigger Lilly a dit…

Tu comptes voir la série ?
Tellement envie de lire ce bouquin. Je vais attendre que ma PàL descende un peu et me le procurer.

Vert a dit…

Pour le coup c'est un bouquin qui doit être bien adapté au format audio en effet. Je suis curieuse à propos de la fin additionnelle (l'originale laissait pas mal de questions en suspens). Peut-être que j'aurais mes réponses dans la série ceci-dit (que je trouve très très bien adaptée pour le moment).

Cédric Jeanneret a dit…

@Tigger : oui c'est prévu, c'est pour cela que j'ai lu le roman maintenant ;)

@Vert : oui cela, très bon rendu, mais on perd l'effet "textes scientifiques" Les questions font assez écho à l’actualité. La postface de l'auteure est presque plus interessante à ce niveau là d'ailleurs.